Nous contacter

  • CONFERENCE : La gamelle ou l’alimentation du soldat pendant la première guerre mondiale
  • CONFERENCIER : par Jean-Louis Préaux

L’Adjudant-major Jean-Philippe Préaux, ayant réalisé une grande partie de sa carrière militaire dans des domaines proches de l’alimentation, a été un temps « gestionnaire de Matériel pour les Rations de Combat, de Campagne et du matériel culinaire » avant de terminer sa carrière à l'Ecole royale des sous-officiers en tant que formateur en Aptitudes et Techniques de Commandement pour les candidats Adjudants-chefs.

Aujourd’hui retraité, il viendra nous parler de la gamelle ou l’alimentation du soldat, sujet méconnu de la vie de celui-ci. En effet, il faut constater que les historiens militaires se sont forts peu souciés de décrire les services de ravitaillement des armées dont ils écrivent les faits d’armes. Pourtant beaucoup de grands stratèges ont compris l’importance de l’intendance et des cuisiniers. Napoléon prétendait que " L’Armée marche à la force de l’estomac ".

En 1914, ce sont des millions de combattants qu’il fallut nourrir durant quatre ans. A l’issue des premiers mois de la guerre, faute d’avoir pu envisager la longueur du conflit, l’intendance est prise au dépourvu et les combattants improvisent souvent pour assurer leur subsistance avant que les Etats-majors ne mettent en place les services adéquats.