Nous contacter

  • CONFERENCE : Aaron Copland et l’identité de la musique américaine
  • CONFERENCIER : par Pierre Solot

Aux Etats-Unis, la question de l’identité en musique fut un véritable enjeu. Les Etats-Unis sont une jeune nation, indépendante depuis seulement deux siècles et demi, une nation qui s’est construite à partir d’une immigration très variée tout en écrabouillant les Native Americans, les Amérindiens.

Dès lors, les Américains ont tout essayé pour répondre à la question de l’identité musicale. Certains compositeurs mélangent les genres, comme Gershwin ou Bernstein. Vient aussi la musique minimaliste, répétitive. D’autres compositeurs font feu de tout bois, comme Aaron Copland, tantôt populaire, tantôt hyper pointu, tantôt folklorique ou plutôt jazzy.  La question de l’identité n’est peut-être pas si stupide ; elle est passionnante. Mais vouloir lui donner une réponse paraît nécessairement stupide, parce qu’elle sera partielle… La question mérite l’attention, la réponse beaucoup moins.